Vicnent (.|)

samedi 6 décembre 2014

La Chine n°1 !

Depuis que je suis petit, j'entends que la France est la cinquième puissance du monde. Sapin encore récemment reprenait cette formulation pour appuyer je ne sais quel raisonnement qui changerait la situation. Ou pas.

Bref, dans un article récent, 3 grosses news :

1/ Comment on calcule ça ? C'est assez simple, il suffit de lire cet article qui dit "And when you measure national economic output in “real” terms of goods and services.

2/ la Chine vient juste de passer devant les USA. Voila, ça c'est fait, les USA ne sont plus la première puissance mondiale.

3/ Et la France, alors, toujours n°5, comme chez Chanel ou pas ? Et bien non, la France n'est plus n°5 mais n°8 et les projections du Fonds Monétaire International indiquent que nous serons probablement 9 en 2015. Et oui, en 2014, China, United States, India, Japan, Germany, Russia, Brazil sont devant nous.

Sources

Image Vincent Pinte Deregnaucourt et Microsoft Excel 2011 pour Mac.

mardi 24 juin 2014

Michael Jackson - 5 ans

5 ans. Etonnant de constater que le temps file mais qu'aucune lassitude ne se fait sentir. Il y a des tonnes de CD que je peux re écouter sans peine, pour le plaisir, allongé sur mon lit, les yeux fermés, un bon casque sur les oreilles. Des CD originaux mais aussi des tonnes d'imports...

Pareil pour les écrits, pour les vidéos... Parfois je m'effraie à constater à quel point je connais tout par coeur, les textes (enfin, l'histoire derrière en fait), les images, les photos, les anecdotes, les records...

Quelques liens de bonnes compils faites par le magazine en ligne Rolling Stones :

une playlist Spotify :

et quelques bons mix ... et d'autres ici...

mercredi 11 septembre 2013

Jean Véronis, la Leçon.

Il y a des jours comme ça où tu prends le blog et ça t'écrase.

C'est pas par envie, c'est plus qu'un besoin. C'est par nécessité.

Jean Véronis, mon Ami, s'en est allé.

Certains hurlent ; moi je ne peux pas. Ne serait ce que par respect pour ses proches dont la douleur est bien plus insoutenable encore.

Mais je pleure à l'intérieur. Un peu à l'extérieur aussi. J'ai très mal.

J'ai appris la nouvelle ce matin. Un tweet signalait sa disparition. Pendant une seconde, en bon geek, je me suis demandé pourquoi il annonçait qu'il arrêtait de bloguer. Et puis le sens du mot disparition s'est fait plus clair. Il y avait un lien vers Slate. Et puis l'insoutenable vérité. Mal à la tête. Yeux plein de buée. Tristesse. Estelle son épouse... Sa fille L. dont Jean était si heureux de la photo que j'avais faite d'elle il y a quelques années.

J'ai connu Jean il y a pas mal d'années maintenant, en 2005. Comme lui, j'avais commencé à bloguer un peu avant. Ça faisait donc presque 7 ou 8 ans qu'on se connaissait. Le jour de mes 40 ans, il y a peu, je lui rendais un hommage en indiquant que c'était grâce à des gens comme lui que j'avais eu envie de bloguer et de continuer à le faire. Son blog étant à la fois monothématique (le TAL) et d'une qualité sans pareille.

Jean faisait des billets formidables. C'était ultra intéressant. Une grande richesse intellectuelle. Il avait rapidement acquis une "petite" notoriété avec les dinoblogueurs de l'époque (Si si souvenez vous, les Lemeur, Versac, embruns, ...). À tel point qu'en Avril 2006, quand les blogs sont devenus quelque peu à la mode, il avait été cité dans les 15 blogueurs Leaders d'opinion par le Monde, ce qui le faisait beaucoup rire. Les seules choses qui l'intéressaient était de décrypter, de partager puis d'en discuter.

Comme beaucoup, j'étais accroc à son blog et Jean montrait là un premier trait de caractère parmi tant d'autres : la disponibilité. Il y avait beaucoup de billets et de nombreux échanges. Toujours, Jean répondait. C'était très constructif souvent. J'avais même proposé une loi de Moore II : tous les 6 mois, le Blog de Jean est 2x plus intéressant qu'avant. Et puis j'ai dévoré chaque billet comme beaucoup d'autres, et nous discutions dans les commentaires. Jean faisait tout cela naturellement, avec passion, passion qu'il nous a communiqué pour sa matière sans difficulté.

Un jour, à l'été 2006, je passais par Aix (son pseudo Aixtal, le même que sur twitter vient de la contraction Aix et TAL : Aix en Provence et "Traitement automatisé du langage"), je lui avais envoyé un mail pour savoir s'il y avait moyen que le Maître se rendît disponible. Jean nous donna rendez vous avec beaucoup de simplicité sur le Cour Mirabeau à Aix. Je découvris quelqu'un de très chaleureux, très disponible. Moi qui aime à dire que je suis un mammifère sociable, j'avais trouvé un confrère !

Nous avons continué à nous fréquenter physiquement beaucoup et je ne peux livrer ici toutes les anecdotes, toutes les histoires, les fou rires et nos histoires de vie, parfois très intimes ou nos discussions sur les blogs, le net, la politique, voire même sur la vie, cela serait à la fois trop long et indécent de raconter ces moments ô combien personnels. J'ai grandement apprécié cette complicité et la confiance qu'il avait en moi. On sort nourrit et plus fort des échanges qu'on peut avoir avec Jean. Et je veux surtout souligner la gentillesse et l'humilité de Jean et à quel point il pouvait aimer la vie. Lui et son épouse nous avaient même fait l'honneur de nous héberger plusieurs fois chez eux, dans cet immense ancien relais à la salle à manger géante et la terrasse perchée. Je veux encore les remercier pour pour ces moments qui ont fait de moi (et quelques autres bien sûr) un grand privilégié.

Et puis il y a eu le fameux classement des blogs. Quelle aventure ! Dans un premier temps dans les commentaires, puis par mail ou de vive voix puis j'ai eu cette chance assez fantastique de travailler pour Jean au sein du Labs Wikio. Une thèse Cifre avait même été enclenchée. Je me souviens m'être dit Mon gars, tu vas faire une thèse, en mathématiques appliquée, avec comme directeur de Thèse Jean Véronis : ça va être LE moment intellectuel de ta vie. Mais les aléas de la vie professionnelle n'ont pas permis finalement de la faire. Le sujet concernait l'apparition du Buzz au plus tôt dans les flots d'information à la fois bruité (twitter, ...) et répétitif (la recopie des dépêches...). La qualité des signaux faibles en somme, avec du prédictif. Cette idée lui tenait à coeur et lui semblait prometteuse. Quand j'ai su qu'il avait monté la startup Trendsboard, j'ai compris à quel point il était attaché à cette idée. Travailler avec Jean fut scientifiquement intéressant. J'aimais la puissance de ses idées, la qualité de son argumentation, l'importance de son expérience au service d'une vision, l'humilité qu'il montrait fasse à la tâche plus globale du TAL. C'était tout à fait extra ordinaire et exaltant. Je mesure là aussi aujourd'hui combien je fus un privilégié.

Nos derniers échanges remontent à peu. Il se réjouissait de la naissance d'Augustin par sms et la présentation de ma prochaine startup l'avait séduit sur FB cet été. J'étais fier. Parce que l'avis de quelqu'un comme Jean compte. Nous avons failli nous voir chez lui fin aout mais avec beaucoup de route et un bébé, nous avions décalé à octobre. Putain...

Tout à l'heure, je prendrai le train pour aller voir ceux qui restent, les entourer de mon affection et faire comme il sera possible pour essayer de soulager leur insupportable peine. J'ai peur aussi de ne pas savoir gérer. Les deuils sont quelques choses d'écrasant pour moi quand les gens me sont si proches. Il m'est étrange de saisir quelque chose d'insondable. D'infini. De plus jamais.

Je viendrai aussi te voir Jean, demain, dans ce moment si pénible, pour me remémorer tous ces riches moments passés ensemble. Je t'ai aimé et profondément admiré, et je veux te dire que tu fais partie du peu de personnes qui ont à un moment ou à un autre, le long du fil de nos échanges complice, modifié ma perception de la Vie, de l'Autre, au travers de la démonstration de tes qualités.

Merci infiniment pour ta Leçon.


Note : Si vous avez connaissance de textes ici où là concernant la disparition de Jean (comme Slate ou d'autres ont pu le faire aujourd'hui), merci de prendre quelques secondes pour indiquer l'URL en commentaire ou me l'envoyer par mail à vicnent chez gmail. (oui, le 'c' et le 'n' sont inversés).

mardi 10 septembre 2013

Conférence sur la Recherche Opérationnelle.

Edit 1 : ajout du livre blanc de la ROADEF. (Merci Éric - Son Blog)


voici quelques liens intéressants en vidéo, de quelques minutes chacune, qui présentent cette science du Modèle et des Calculs pour l'Aide à la Décision : la Recherche Opérationnelle, une branche des mathématiques au même titre que l'algèbre, l'arithmétique, la géométrie, ...

J'ai indiqué Science du Modèle et des Calculs pour l'Aide à la Décision parce que je crois que cette matière est fondamentalement celle là ; Lorsque vous être face à un problème donné où il s'agit d'appliquer une transformation à des données et que vous êtes contraint, alors il y a deux phases de travail à mettre en place :

  1. Quel modèle mettre en place (pour lancer mes calculs) ?
  2. Puis dans l'ensemble de tous les algorithmes existants, quelle famille utiliser pour arriver à une solution que est estimée au moins acceptable.

Pour donner un exemple qui illustre bien cette définition, prenez par exemple la distribution d'essence dans les stations essences

Vous avez des contraintes relativement stables :

  • n stations essence
  • la consommation par station
  • leur disposition sur le territoire

mais aussi

  • des contraintes de camions (on n'a pas autant de camion que cela et ceux ci consomment de l'essence, vont de temps en temps en révision ou peuvent crever)
  • des contraintes de personnel (35h, législation sur les conduites de produits pétroliers, vacances à prendre en compte, éloignement.)
  • des contraintes de pétroles (prix, disponibilité des raffineries, des tankers, des ports pour l'arrivage...)
  • des contraintes sociales, législatives, fiscales, administratives, ...
  • on pourrait ainsi en rajouter des dizaines très facilement...

mais aussi des contraintes aléatoires

  • l'absentéïsme de tel ou tel personnel,
  • cataclysme,
  • accident de camion
  • variations de la fiscalité
  • courts terme / long terme (on met en place une stratégie sans savoir que dans 2 ans, Untel rachetera d'un coup 1500 stations du fait d'une faillite, inévitable en temps socialiste - oui, il fallait bien.)
  • là aussi, on pourrait en ajouter des dizaines...

et il s'agit donc de :

  1. mettre l'ensemble de ces données ET contraintes dans un système qui permette de faire des calculs (avec donc ces données fixes ou non, prévues, prévisibles ou aléatoires, pas très structurées, très hétérogènes, ...). Cette mise en système est parfois/souvent un problème en soi...
  2. faire tourner les algos "qui vont bien" afin de produire une solution acceptable dans des temps pas trop délirants.

La solution étant par exemple l'ensemble des stratégies à mettre en place (par exemple mettre des immenses cuves intermédiaires ou pas ?) et l'ensemble des norias de camions (avec les personnels qui vont bien) tels que la distribution et l'approvisionnement répondent aux contraintes (législations, nombre de camions, et les centaines d'autres contraintes...) et le cout est minimal. (ce qu'on appelle la fonction d'évaluation)

On pourra aussi aller voir :

  • la wikipedia en langue française de la Recherche Opérationnelle pour une introduction et l'ensemble de liens qui va bien. (Historique ou langue anglaise). Même si je trouve dans l'ensemble la wikipedia très pauvre sur le sujet. La wiki anglaise ici aussi.
  • Mon mémoire éventuellement qui traitait de problèmes de sac à dos (en gros : trouver un sous ensemble d'objets à placer dans un sac permettant à ce dernier de prendre la plus grande valeur possible, sachant que le sous ensemble solution doit prendre en compte un certain nombre de contraintes : poids, volume, nombre minimal d'objets, forme, couleur... Dès qu'il y a plusieurs contraintes et 'beaucoup' d'objets, ce problème est compliqué : il devient très difficile de trouver la solution optimale. L'idée du mémoire est donc de trouver des méthodes qui permettent d'enchainer quelques algos qui permettent de tendre vers une "bonne" solution assez rapidement). L'introduction, la première partie et les annexes sont accessibles pour peu que vous ayez une formation scientifique basique. (je développe pas 'basique' hein...). Je crois que ce sont mes seuls records du monde.

mercredi 24 juillet 2013

Les étendues de langue - 2

Ce billet fait suite à celui ci

Bref rappel à ceux qui n'ont pas lu le premier billet : il m'arrive, au cours de mes pérégrinations /pe.ʁe.ɡʁi.na.sjɔ̃/ livresques, bloguesques ou internetesquesques (oui, re-essayez à haute voix, c'est dur à dire) de tomber sur des mots dont je n'ai aucune idée de la signification, quand bien même j'essaie de les rattacher à une racine grecque/latine, en considérant le contexte de surcroit.

La fournée de ce jour (que je compile sous forme de petites notes au fil du temps dans mon iPhone) est arrivée au marqueur numéro 20, aussi, il faut servir pendant qu'c'est chaud.

Évidemment, il y a pas mal de vocabulaire médical, après tout ce qui nous est arrivé. À ce propos, je recommande vivement la station assise pour la lecture des 3 prochains billets.

  1. cingulaire (à propos du système limbique) cingulaire /sɛ̃.ɡy.lɛʁ/ Qui concerne une partie spéciale du cortex, considérée comme la plus ancienne dans l’évolution. (wiktionnaire). Par exemple : (le médecin) "votre pression artérielle est mal régulée voire oscillante, peut être devrions nous faire une IRM de votre cortex cingulaire antérieur"
  2. fenil : grange à foin. J'ai été élevé à la ville, et je ne regarde pas l'amour est dans le pré.
  3. énaction : c'est un peu plus compliqué. énaction /e.nak.tjɔ̃/ C'est en fait un néologisme récent, datant de 1988 qui considère que les processus cognitifs ne peuvent pas être séparés de l'organisme qui les utilise, ni de son contexte ou son éco-système. Ce qu'on appelle aussi la cognition incarnée.
  4. postprandial : c'est après "prandial", certes mais céquoidonc ? En fait, ayant fait du grec ancien, je ne pouvais pas savoir que prendial désigne le repas : de prandium, le repas en latin.
  5. assuétude : Du latin adsuetudo (« habitude »). /a.sɥe.tyd/. Il s'agit d'un vieux mot pour habitude donc, mais qui sert à désigner des addictions en jargon médical. Par exemple, on ne dira pas "il kiff sa race la coke" mais plutôt "son assuétude à (1R,2R,3S,5S)-3-(benzoyloxy)-8-méthyl-8-azabicyclo[3.2.1]octane-2-carboxylate de méthyle est prononcée.". Ce qui change tout avouez le, y compris pour les Alzheimer.
  6. lusophone. là c'est un peu la honte. Je n'ai pas fait le rapprochement immédiatement avec lusitanie, et donc le portugaiche. Lusophone /ly.zɔ.fɔn/ est donc celui qui parle le portugais. La dernière fois, j'avais fait la même sur "gourd", n'ayant pas vu "engourdi".
  7. cupule : /ky.pyl/ une cupule est une sorte de petite coupe plus ou moins stipitée renfermant les organes de la reproduction chez certains lichens fruticuleux, ou à laquelle est fixée le gland du chêne. (j'en profite pour préciser que stipitée signifie, en botanique, que la chose est portée sur un support, et que fruticuleux signifie qui est petit et ligneux et forme un sous-arbrisseau, ou qui ressemble à un arbuste. Tout le monde sait, je suppose, que ligneux signifie qui contient de la lignine, et est donc du bois)
  8. dysphagique. Qui concerne une gène pendant la déglutition. Ainsi, on dira plutôt "Mais qu'importe votre dysphagie, prenez tout, je vous en prie" que "Mais vas y salope, avale tout, on s'en branle que t'arrives pas"
  9. replet : contraire de maigre.
  10. impedimentum : Empêchement, obstacle, entrave, embarras, difficulté. (voir ci dessus dyspagie)
  11. saprophytisme : rien à voir à priori avec sapho ni la sophro. Le saprophytisme /sa.pʁɔ.fi.tism/ désigne le mode de vie d’une espèce menant à l’utilisation de la matière organique vivante comme nutrition. L'Homme l'est s'il se nourrit exclusivement d'huitres. Sinon, on dit qu'il est détritivores.
  12. sphaleron : solution particulière d'une équation de champs électromagnétique.
  13. boustrophédon : Une écriture boustrophédon est un système qui change alternativement le sens du tracé ligne après ligne, allant de droite à gauche puis de gauche à droite. Ce que je ne savais pas non plus, c'est que le grec ancien s'est d'abord écrit comme le phénicien dont il est issu de droite à gauche (comme l'actuel arabe ou l'hébreu pour pas faire de jaloux), puis en boustrophédon, puis finalement de gauche à droite, comme le français par exemple. A ce propos, quand l'écriture est boustrophédon, le ductus est aussi inversé (l'écriture du 'sens' des lettres) : le Є devient Э. Stoïchédon quant à lui signifie que l'on pourrait écrire tous les mots en mettant une lettre dans chaque case d'un tableau et chaque case serait un carré. (vous obtenez donc une sorte d'alignement horizontal et vertical simultanément)
  14. Nèfle : La nèfle est le fruit du néflier commun. Je connaissais l'expression "valoir des nèfles", mais j'ai toujours cru que nèfle signifiait "pet". Et bien apparemment non.
  15. commensalisme. Le commensalisme est une exploitation non-parasitaire d'une espèce vivante par une autre espèce. En général, l'hote fournit la table au commensal. Parce que cela vient du latin cum-, « avec » et mensa, « table », par exemple « compagnon de table ».
  16. émollient : est un terme médical désignant un médicament ayant pour propriétés d'amollir et de détendre les tissus de l'organisme.
  17. ephelide : tâches de rousseur.
  18. algique : douloureux. Comme le paracétamol est un antalgique, qu'en fait j'aurais plutôt désigné comme antialgique. Sinon, les langues algiques sont les langues amérindiennes (c'est à dire des peaux-rouge)
  19. parturiente : 1598, du latin parturiens -entis, du bas-latin parturire (« accoucher »), apparenté à pariere, partum (« accoucher »). /paʁ.ty.ʁjɑ̃t/ (Médecine) Accouchée, femme qui accouche. Ainsi vous ne direz plus à votre maitresse vous annonçant qu'elle vient d'accoucher de votre fils ou fille "Ah, tu as accouchée ?" mais "Ah tu es parturiente ?"
  20. parentéral : L'administration d'une substance au moyen d'une injection est appelée voie parentérale, en opposition à la voie entérale qui désigne l'administration faite par l'intermédiaire du tube digestif. Bref, vous êtes bouche cousue, on vous nourrit par une voie parentérale.

mardi 25 juin 2013

Michael Jackson - 4 ans

Le temps passe, rien ne s'efface...

4 ans.

Admirez la fluidité phénoménale du moonwalk au bout de quelques secondes. Ça défie la gravité, non ?

lundi 22 avril 2013

L'économie Socialiste en 2013

Un court passage qui montre toute l'horreur du politique socialiste en 2013, toute son incompétence, tout son pathétisme, toute son idéologie putréfactoire...

Et j'avoue que je ne sais actuellement pas quoi faire, tant je suis effondré et horrifié, à la fois par ce que je vois chaque jour et par le mur qu'on finira par se prendre, tant par les solutions qui me traversent la tête (coucou la DCRI....) qu'elles soient violentes ou non...

Il va pourtant falloir que la France se lève comme un seul Homme et qu'elle mette tout cela dehors.

mercredi 10 avril 2013

à l'attention du professeur Sir Robert Geoffrey Edwards, CBE, FRS

Merci beaucoup. Et bon voyage.


de 1 jusque 20, c'est Moi !

CKwaDonk ??

Last.Photo.En.Ligne


Twits again

    wtf ?

    Avertissements d'usage, parce que vous le valez bien. Je, Vicnent, suis propriétaire et Auteur de ce Blog. En tant que propriétaire des lieux, je m'autorise à y mettre ce que je veux, mensonges éhontés ou par omission si je veux. En tant qu'Auteur, sachez que les droits d'auteur s'appliquent à toute oeuvre de l'esprit, quels qu'en soient le genre, la forme d'expression, le mérite ou la destination. Tout lecteur de ce blog doit en respecter les droits de propriété intellectuelle. Il doit notamment veiller à ne pas reproduire et diffuser les articles et contributions publiées sur ce blog sur d'autres blogs, forums ou d'autres supports sans mon accord. Tout lecteur peut néanmoins reproduire le contenu de ce blog à des fins de consultations privées ou reproduire et diffuser de courts extraits d'un article ou d'un message, à des fins d'information ou de recherches, en citant Blog de Vicnent (.|) comme Auteur de l'article ou du message. Une fonction spéciale permet même de faire des trackback vers chaque article. Vous allez rire, mais la fonction Trackback porte le nom Trackback. Déni de responsabilité : Les articles de ce blog résultent en général ou en particulier de la compilation d'informations en provenance de plusieurs sources et/ou d'expériences personnelles. Dans la mesure du possible, ils tentent de compiler une documentation exhaustive ou non dont les sources sont citées dans la mesure du possible ou non. Toute personne mettant en application ces renseignements le fait à ses propres risques. Je, Vicnent, n'assume aucune responsabilité des dommages susceptibles de résulter de l'usage de ces renseignements. En particulier toute décision concernant un traitement médical devrait toujours se prendre en consultation avec un professionnel de la santé qualifié, diplomé et compétent. Vous devriez également arrêter de fumer, passer votre permis moto, faire de parachutisme et ne jamais arrêtez de vous cultiver sinon, vous deviendrez xénophobe. Que vous ayez 18 ans ou plus m'est totalement égal, vous pouvez de toute façon sortir et/ou arrêter la lecture de ce blog quand bon vous semble. Votre avis reste de toute façon votre avis et quand parfois, je vois ce que je vois et j'entends ce que j'entends, je me dis que j'ai raison de penser ce que je pense. En dernier recours, vous pouvez aussi aller vous faire foutre. Bonnes lectures.

    Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

    topTen3

    Ici !

    Calendrier

    « décembre 2014
    lunmarmerjeuvensamdim
    1234567
    891011121314
    15161718192021
    22232425262728
    293031