Vicnent (.|)

mercredi 11 septembre 2013

Jean Véronis, la Leçon.

Il y a des jours comme ça où tu prends le blog et ça t'écrase.

C'est pas par envie, c'est plus qu'un besoin. C'est par nécessité.

Jean Véronis, mon Ami, s'en est allé.

Certains hurlent ; moi je ne peux pas. Ne serait ce que par respect pour ses proches dont la douleur est bien plus insoutenable encore.

Mais je pleure à l'intérieur. Un peu à l'extérieur aussi. J'ai très mal.

J'ai appris la nouvelle ce matin. Un tweet signalait sa disparition. Pendant une seconde, en bon geek, je me suis demandé pourquoi il annonçait qu'il arrêtait de bloguer. Et puis le sens du mot disparition s'est fait plus clair. Il y avait un lien vers Slate. Et puis l'insoutenable vérité. Mal à la tête. Yeux plein de buée. Tristesse. Estelle son épouse... Sa fille L. dont Jean était si heureux de la photo que j'avais faite d'elle il y a quelques années.

J'ai connu Jean il y a pas mal d'années maintenant, en 2005. Comme lui, j'avais commencé à bloguer un peu avant. Ça faisait donc presque 7 ou 8 ans qu'on se connaissait. Le jour de mes 40 ans, il y a peu, je lui rendais un hommage en indiquant que c'était grâce à des gens comme lui que j'avais eu envie de bloguer et de continuer à le faire. Son blog étant à la fois monothématique (le TAL) et d'une qualité sans pareille.

Jean faisait des billets formidables. C'était ultra intéressant. Une grande richesse intellectuelle. Il avait rapidement acquis une "petite" notoriété avec les dinoblogueurs de l'époque (Si si souvenez vous, les Lemeur, Versac, embruns, ...). À tel point qu'en Avril 2006, quand les blogs sont devenus quelque peu à la mode, il avait été cité dans les 15 blogueurs Leaders d'opinion par le Monde, ce qui le faisait beaucoup rire. Les seules choses qui l'intéressaient était de décrypter, de partager puis d'en discuter.

Comme beaucoup, j'étais accroc à son blog et Jean montrait là un premier trait de caractère parmi tant d'autres : la disponibilité. Il y avait beaucoup de billets et de nombreux échanges. Toujours, Jean répondait. C'était très constructif souvent. J'avais même proposé une loi de Moore II : tous les 6 mois, le Blog de Jean est 2x plus intéressant qu'avant. Et puis j'ai dévoré chaque billet comme beaucoup d'autres, et nous discutions dans les commentaires. Jean faisait tout cela naturellement, avec passion, passion qu'il nous a communiqué pour sa matière sans difficulté.

Un jour, à l'été 2006, je passais par Aix (son pseudo Aixtal, le même que sur twitter vient de la contraction Aix et TAL : Aix en Provence et "Traitement automatisé du langage"), je lui avais envoyé un mail pour savoir s'il y avait moyen que le Maître se rendît disponible. Jean nous donna rendez vous avec beaucoup de simplicité sur le Cour Mirabeau à Aix. Je découvris quelqu'un de très chaleureux, très disponible. Moi qui aime à dire que je suis un mammifère sociable, j'avais trouvé un confrère !

Nous avons continué à nous fréquenter physiquement beaucoup et je ne peux livrer ici toutes les anecdotes, toutes les histoires, les fou rires et nos histoires de vie, parfois très intimes ou nos discussions sur les blogs, le net, la politique, voire même sur la vie, cela serait à la fois trop long et indécent de raconter ces moments ô combien personnels. J'ai grandement apprécié cette complicité et la confiance qu'il avait en moi. On sort nourrit et plus fort des échanges qu'on peut avoir avec Jean. Et je veux surtout souligner la gentillesse et l'humilité de Jean et à quel point il pouvait aimer la vie. Lui et son épouse nous avaient même fait l'honneur de nous héberger plusieurs fois chez eux, dans cet immense ancien relais à la salle à manger géante et la terrasse perchée. Je veux encore les remercier pour pour ces moments qui ont fait de moi (et quelques autres bien sûr) un grand privilégié.

Et puis il y a eu le fameux classement des blogs. Quelle aventure ! Dans un premier temps dans les commentaires, puis par mail ou de vive voix puis j'ai eu cette chance assez fantastique de travailler pour Jean au sein du Labs Wikio. Une thèse Cifre avait même été enclenchée. Je me souviens m'être dit Mon gars, tu vas faire une thèse, en mathématiques appliquée, avec comme directeur de Thèse Jean Véronis : ça va être LE moment intellectuel de ta vie. Mais les aléas de la vie professionnelle n'ont pas permis finalement de la faire. Le sujet concernait l'apparition du Buzz au plus tôt dans les flots d'information à la fois bruité (twitter, ...) et répétitif (la recopie des dépêches...). La qualité des signaux faibles en somme, avec du prédictif. Cette idée lui tenait à coeur et lui semblait prometteuse. Quand j'ai su qu'il avait monté la startup Trendsboard, j'ai compris à quel point il était attaché à cette idée. Travailler avec Jean fut scientifiquement intéressant. J'aimais la puissance de ses idées, la qualité de son argumentation, l'importance de son expérience au service d'une vision, l'humilité qu'il montrait fasse à la tâche plus globale du TAL. C'était tout à fait extra ordinaire et exaltant. Je mesure là aussi aujourd'hui combien je fus un privilégié.

Nos derniers échanges remontent à peu. Il se réjouissait de la naissance d'Augustin par sms et la présentation de ma prochaine startup l'avait séduit sur FB cet été. J'étais fier. Parce que l'avis de quelqu'un comme Jean compte. Nous avons failli nous voir chez lui fin aout mais avec beaucoup de route et un bébé, nous avions décalé à octobre. Putain...

Tout à l'heure, je prendrai le train pour aller voir ceux qui restent, les entourer de mon affection et faire comme il sera possible pour essayer de soulager leur insupportable peine. J'ai peur aussi de ne pas savoir gérer. Les deuils sont quelques choses d'écrasant pour moi quand les gens me sont si proches. Il m'est étrange de saisir quelque chose d'insondable. D'infini. De plus jamais.

Je viendrai aussi te voir Jean, demain, dans ce moment si pénible, pour me remémorer tous ces riches moments passés ensemble. Je t'ai aimé et profondément admiré, et je veux te dire que tu fais partie du peu de personnes qui ont à un moment ou à un autre, le long du fil de nos échanges complice, modifié ma perception de la Vie, de l'Autre, au travers de la démonstration de tes qualités.

Merci infiniment pour ta Leçon.


Note : Si vous avez connaissance de textes ici où là concernant la disparition de Jean (comme Slate ou d'autres ont pu le faire aujourd'hui), merci de prendre quelques secondes pour indiquer l'URL en commentaire ou me l'envoyer par mail à vicnent chez gmail. (oui, le 'c' et le 'n' sont inversés).

mardi 25 juin 2013

Michael Jackson - 4 ans

Le temps passe, rien ne s'efface...

4 ans.

Admirez la fluidité phénoménale du moonwalk au bout de quelques secondes. Ça défie la gravité, non ?

mercredi 10 avril 2013

à l'attention du professeur Sir Robert Geoffrey Edwards, CBE, FRS

Merci beaucoup. Et bon voyage.

mercredi 26 septembre 2012

Tout passe

0 an. Dans quelques jours, je devrais soutenir une thèse de doctorat. En fait, ça ne va pas se faire. Après tout, certains fêtent les anniversaires de mort, pourquoi ne pas célébrer l'unique acte de naissance d'un événement prévu et finalement inexistant. La vie est faite de joies et d'imprévus. On se passerait bien de certains, on réclame les autres. J'ai souvent l'habitude de dire qu'on a en moyenne ce qu'on mérite.

Il y a 10 ans, je démarrais le CNAM. Un moment exceptionnel de ma vie intellectuelle. Juste 5 ans pour refaire intégralement un cycle B et C, 2 spécialisations, 2 ans dans leur labo, quelques records du monde.

À cette distance de quelques jours d'octobre, je crois que je peux aussi fêter mes 20 ans de mail. Il me semble bien que ma première adresse mail, je l'ai eu à l'université de Lille 1, à la rentrée 1992. Ça devait être quelque chose en @univ-lille1.fr ; je ne me souviens plus du compte. Probablement un truc en <Première lettre du prénom>_<nom> ou inversement. Ou symétriquement.

Dans 2 ans pile, je pourrai aussi fêter les 30 ans de l'arrivée du premier ordinateur à la maison. Un truc appelé MO5...

0, 10, 20, 30... Et pour les 40, dans quelques semaines, je fêterai les 40 ans de mon premier anniversaire.

Moore.

Si on imagine l'informatique en 1950, puis 30 ans plus tard, dans les années 80, puis là encore, 30 ans plus tard, en 2010...

Il y a comme un regret qui m'habite et dont je sens que je vais avoir un mal fou à me défaire. Le progrès scientifique. Cette sensation assez unique de comprendre que tout fut un énorme encéphalogramme plat pendant quelques milliards d'années et puis naitre au moment où tout s'allume et ne pas avoir le temps de voir jusqu'où ira la lumière...

Singularité.

Il y a aussi cette autre sensation étrange, dont j'ai désormais acquis la certitude, qui consiste à comprendre que si à une époque on pouvait imaginer des concepts déments mais pas trop quand même, alors, aujourd'hui, notre imagination est totalement limitée pour envisager la notion de progrès scientifique à des horizons de deux générations. Autant, sauf disruption totale, je peux facilement imaginer ce qu'on aura dans 20 ans comme progrès dans pas mal de domaines. Autant, à 100 ans, cette entreprise me parait devenir complètement illusoire. À 500, 1000, 30 000, 1 000 000 d'années, autant ne même pas l'évoquer pour éviter de sombrer dans les profondeurs du ridicule.

Si tout se passe bien, dans 40 ans, en 2052, on élira un(e) président(e) de la république française. S'il aura en gros la cinquantaine (disons 52), cette personne a actuellement 12 ans.

jeudi 26 juillet 2012

J'adore la montagne

J'ai eu l'occasion, la semaine dernière, de faire un petit tour de France des amis lors d'une semaine vraiment sympa et dont on se dit que c'est bizarre quand même ces-semaines-qui-semblent-durer-3-jours-tellement-le-temps-passe-vite-car-elles-sont-vraiment-super-top-il-n'y-a-que-des-amis-autours-de-soi,-et-des-piscines-aussi. Alors que chacun sait qu'une semaine, mod 7 en jour, ça a toujours fait 7 jours, 168h et je ne vous fais pas l'injure (/ɛ̃.ʒyʁ/) de vous dire que cela fait 7x86400 soit en gros 600k secondes, car en fait, il n'y a pas d'injustice qui tienne en ce sens. Même archaïque.

Bref, on a fait un truc du genre Paris Lyon (sous la pluie, que dis je, ce ne fut pas une pluie, ce fut un orage, un tempête ! On s'est pris sceau d'eau sur sceau d'eau que c'est quand même cool d'avoir des balais d'essuie glace sur la Mini qui sont efficaces) puis Metoux ou pas loin, où la vue est assez exceptionnelle car étant à coté de Chambéry et Chambéry étant la Savoie, il y a plein de rochers qui sortent comme ça de l'horizon plouf plouf c'est vraiment très grand ces rochers et du coup quand vous êtes en haut, et bien le bas est tout vide. (ça s'appelle bêtement la vallée, étymologiquement de Val qui lui même vient de Vallis, la vallée en latin. La boucle est bouclée et dans cette forme de retour aux sources, on a là comme une sorte de mouvement perpétuel qui s'installe et j'aime bien). Ensuite, et par la route, nous avons joins sans fumer St Jean de Chevelu qui se trouve là dans la vallée pour un week end entre potos, c'est sympa les potos. Puis nous avons fait le tour du reste du sud rapidement pour passer vers Lyon / Valence - St Peray / Nimes et Avignon où à chaque fois une piscine nous attendait.

La montagne réellement ça vous gagne et pour reprendre un slogan vieux comme Renault, "et si le vrai luxe c'était l'espace" ?

Bref, alors que cette année se passe bien professionnellement et en terme de vie privée (il y a un adverbe pour cela ?), nous avons cependant après des tonnes d'années parisiennes comme une forme sourde de lassitude de cette grande et belle ville qui s'installe.

Certes Paris est magique à bien des points et beaucoup de nos amis sont ici, ou pas loin, plutôt en kilomètres qu'en temps d'ailleurs, mais à chaque fois que je vais à la montagne, je trouve comme un appel d'air qui sait à identiquement mieux nous aérer les neurones.

La montagne a cette faculté, l'hiver, aux Arcs, presque chaque année depuis 37 ans (j'ai commencé le ski à 3 ans, et je vous emmerde) ou l'été depuis moins longtemps je présume, de pouvoir donner aux sens une perception qui n'est pas habituelle et comme nos cerveaux fonctionnent encore de façon reptilienne, je suppose qu'ils essaient à la fois de raccrocher cette perception à quelque chose de connu tout comme il tente de nous protéger d'un risque d'instabilité psychologique, au même titre qu'on enfouit des souvenirs quand on s'est méchamment fait violer ou que votre mère se faisait battre à coup de pains sur et/ou dans la gueule quand le père rentrait ivre de ses pertes au PMU et autres comportements panurgiques (/pa.nyʁ.ʒik/) avec des soi disants amis qui jouent à qui descend le plus vite son gros rouge qui tache pour ensuite monter le plus vite possible au paradis.

Pour les sensations connues, c'est un peu compliqué quand tu es natif des Flandres, le plat pays (Mijn Vlakke Land, en néerlandais dans le texte original - oui, je parle le néerlandais couramment) avec des cathédrales pour uniques montagnes, et de noirs clochers comme mâts de cocagne, où des diables en pierre décochent les nuages, car il est compliqué de s'imaginer avoir ainsi des mètres cubes par millions qui s'ouvrent à vous, là, comme cela, devant vous, sous vos pieds mais pas trop sinon on tombe, donc plutôt devant alors que si la terre est bien plate ou pas, en tout cas dans le Nord, elle l'est à part évidemment ouù il y a des terryls, car là, elle est plate encore, mais de biais. Bref, ça doit descendre, c'est ça l'idée à retenir. J'ai bien fait un peu de parachutisme (Une vingtaine de sauts, cherche Vicnent sur Youtube, tu vas trouver, ça c'est le Sixième), mais disons que pour apprécier le volume en dessous, en mode contemplatif détendu du bout, c'est pas simple,

  1. vue notamment la vitesse,
  2. vue également la géométrie, car le vide est en dessous et vous tombez dedans : c'est le principe de la chute (libre),
  3. vue aussi la position : on chute principalement à plat ou la tête en bas, et c'est peu pratique pour faire le contemplatif détendu, le parachutisme étant un de ces sports où l'on ne badine carrément pas avec la sécurité,
  4. et vus enfin les shoots d'adrénaline que vous encaissez,

ça fait déjà clairement quatre bonnes raisons au moins, dont je pense même que chacune est suffisante, pour ne pas croire qu'avoir pratiqué le parachutisme permette de comprendre et d'appréhender le volume d'une vallée en terme de joie comme une petite flamme qui brille dans nos coeurs.

Pourquoi donc quand on n'a pas connu l'élevage une adolescence avec des vallées, alors, à l'age adulte, la vallée c'est sympa ? Et par voie de conséquence, la montagne aussi ?

Car en effet (En vérité, je vous le dis, l'usage de En effet après car est un peu lourde, principalement par effet de redondance car en effet, car et en effet, ça veut dire la même chose) chacun se rend bien compte que face à la vallée, on se sent petit quand bien même la vallée n'est pas très grande !

Est-ce la protection nécessaire à notre bonne forme psychologique qui aurait tendance à nous mentir (à nous automentir !!) en nous faisant croire que cette immense truc, là devant, c'est terrible mais non en fait vas y gars, retire un peu sur le joint, tu vas voir, c'est méga cool.

Je pense sincèrement, pour peu que la connaissance que nous ayons l'un de l'autre, toi Ô lecteur du jour et moi même, puisse engendrer une confiance suffisante pour que le gage de sincérité que je veux te livrer soit perçu comme tel mais là n'est finalement le coeur du propos ni celui de la phrase (cette figure de style s'appelle le 'zeugma'), qu'il doit y avoir de ça quand même. Cette forme latente et profonde de mécanisme de protection n'est finalement qu'un autoleurre qui te dit :
- tu vois ça, c'est une vallée. C'est intégralement rempli de vide. Et bien c'est comme le tableau de bord de Renault Espace : ton pare brise hyper plongeant avec des tonnes de vide sous le carreau que les marketeux ont dit 'c'est super ils vont avoir l'impression d'avoir une such big car or perhaps something like a station wagon' (un break, en français) alors qu'en fait tout cet espace est totalement inutile car il est totalement inutilisable. Et bien là c'est pareil : ces millions de m3, on peut rien en faire, et on n'est en plus pas plus habitué : c'est à la fois terrible et horrible. Aussi, pour éviter un authentique facepalm de l'année devant tant d'inutilité inutile, le corps se défend en envoyant un authentique shoot des hormones qui vont bien (genre un petit mélange adrénaline et d'endomorphine, morphine endogène s'il en est !) qui te fait dire : “wahou, c'est cool, j'ai pas l'habitude et ça sert à rien, donc c'est sympa‘‘

Bref, la montagne, elle est remplie de vide inutile, c'est parfois un vrai moulin à vent comme quand on veut monter au bourg pour un dressement reproductif, c'est des vallées aussi creuses qu'un discours de pélerin qui voudrait parler de neutralité, religieuse ou pas (c'est pas net en tout cas), mais toujours est-il que j'adore ça. Oui, j'aime la montagne. La montagne je t'aime. De tout mon cœur !

lundi 25 juin 2012

Michael Jackson - 3 ans.

le jour J - 1 an - 2 ans.

Troisième anniversaire de sa mort.

Relire la page wikipédia ; Les récompenses ; constater tous les records. La discographie.

un inédit récent. (Don't Be Messin' Around), Murray Coupable....

Un blog assez sympa qui envoie presque tous les jours des photos et autres gifs animés : ici

Quelques records et 2 photos.

1970 :- La plus jeune voix à devenir N°1 aux USA : « I Want You Back » – Chanson de The Jackson 5. Michael avait 11 ans et 5 mois.

- Le premier artiste/groupe à avoir leur trois premiers singles N°1 dans les charts aux USA : The Jackson 5. « I Want You Back« , « ABC » et « The Love You Save« .- Le premier artiste/groupe à avoir quatre singles consécutifs N°1 dans les charts aux USA : The Jackson 5. « I Want You Back« , « ABC« , « The Love you Save » et « I’ll be There« .

- Le groupe ayant vendu le plus de disques durant sa première année de l’histoire : The Jackson 5. Plus de 10 millions de disques épuisés rien qu’aux USA.- Le groupe ayant le plus vendu d’album au monde au cours de l’année 1970 : The Jackson 5 – Plus de 10 millions de disques.

1972 :- Le plus jeune artiste de l’histoire à recevoir un Billboard awards (deux fois au cours de la même année)

- Record d’affluence au Liverpool Empire’s (Grande Bretagne): The Jackson 5 – Durant leur première tournée Britannique. Le record était précédemment détenu par « The Beatles ».

1973 :- Premier groupe noir à faire une tournée en Australie : The Jackson 5.

1980 :- Premier artiste solo à extraire 4 singles d’un même album atteignant le Top 10 aux USA : avec – « Off The Wall« : « Don’t Stop’ Til You Get Enough« , « Off The Wall« , « Rock With You« , « She’s Out Of My Life« .

- Premier artiste solo à extraire 5 singles d’un même album atteignant le Top 10 en Grande Bretagne : avec – « Off The Wall« : « Don’t Stop ‘Til You Get Enough« , « Off The Wall« , « Rock With You« , « She’s Out Of My Life, « Girlfriend« .

1983 :- Premier album de l’histoire à devenir simultanément N°1 aux USA et en Grande Bretagne : « Thriller« .

- Première chanson de l’histoire à devenir simultanément N°1 au classement US Billboard’s Rock Albums, Rock Singles aussi bien qu’au classement R&B Albums et R&B Singles : La chanson « Billie Jean » .

- Le plus jeune artiste à avoir un album vendu à plus de 10 millions d’exemplaires aux USA : Michael Jackson n’avait que 25 ans.

- La vidéo la plus chère de tout les temps : Le clip « Thriller » – 800 000 dollars.

- La vidéo la plus longue de l’histoire : Le clip « Thriller » – 14 minutes. Puis le clip « Bad » en 1987.

- La plus grande quantité d’awards et de nominations reçu par un artiste/groupe de l’histoire : avec plus de 50 certifications reçu en 1 an.

- La plus grande quantité de chansons d’un artiste classées dans le Top 10 single du Billboard Américain en une seule année : 7 chansons par Michael Jackson – « The Girl Is Mine« , « Billie Jean« , « Beat It« , « Wanna Be Startin’ Somethin’« , « Human Nature« , « P.Y.T« , « Say, Say, Say« .

- Premier et seul album de l’histoire à avoir débuté et achevé une année N°1 des charts du Billboard Américain album : « Thriller« .

- Album le plus vendu au monde en 1983 : « Thriller« .

1984 :- Plus grand nombre de American Music Awards reçu par un artiste en 1 an de l’histoire : 8 par Michael Jackson – Award of Merit, Favourite Pop Album (« Thriller »), Favourite Soul Album (« Thriller »), Favourite Pop Single (« Billie Jean »), Favourite Pop Video (« Beat It »), Favourite Soul Video (« Beat It »), Favourite Pop/Rock Male Artist, Favourite Soul Male Vocalist.

- Plus jeune artiste de l’histoire à recevoir l’American Music Awards du mérite : Michael Jackson à l’âge de 25 ans.

- Plus petit nombre de semaines nécessaires pour atteindre le Top 10 du US Billboard Hot 100 : Le single « Thriller« de Michael Jackson et le single « Imagine » de John Lennon (1971) – 2 semaines. Expiré avec « You Are Not Alone » de Michael Jackson.

- Plus grand nombre de Grammy awards et de nominations de l’histoire pour un artiste en une seule année : 8 et 12, respectivement. Awards: Album Of The Year (« Thriller »), Best Pop Male Vocal (« »Thriller »), Record Of The Year (« Beat It »), Best Rock Male Vocal (« Beat It »), Best R&B Male Vocal (« Billie Jean »), Best New Song Of The Year (« Billie Jean »), Producer Of The Year (Michael Jackson and Quincy Jones), Best Children’s Recording (« E.T. : The Extra Terrestrial »).- Premier artiste/groupe de l’histoire a recevoir les deux NARM Gift Of Music Awards, celui pour « Best Selling Album » et celui pour « Best Selling Single » : L’album « Thriller » et le single « Billie Jean » respectivement, de Michael Jackson.- Le contrat publicitaire le plus chère de l’histoire pour un groupe/artiste de l’histoire : Pepsi Co. avec Michael Jackson – Prix officiel non communiqué. Expiré en 1988 puis en 1991 avec de nouveaux contrats de Michael Jackson.

- Record d’affluence au Arrowhead Stadium de Kansas City (Missouri/ USA): Affluence: 135,000 – Durant 3 jours à guichet fermé pour le « Victory Tour » (The Jacksons). Le précédent record était de 58,000 personnes et daté de 1977.

- Les billets vendus les plus rapidement à NewYork (USA): Les concert « Victory » de The Jackson au Giants Stadium (Juillet 29-31) et au Madison Square Garden (Août 4-5) – 165,000 tickets furent vendu en moins de 9 heures. Expiré.

- Plus grandes ventes de billets de l’histoire pour une tournée : 1.1 millions billets vendus pour le Victory Tour des Jacksons en tout juste 2 mois.

- Premier humain à recevoir 2 étoiles sur le Walk of Fame (Hollywood Boulevard) de l’histoire : Michael Jackson – Une en tant que membre de The Jacksons 5, une autre en tant qu’artiste solo.

- La plus grande scène et les caractéristiques les plus performantes lors d’une tournée de l’histoire : The Jacksons 5, lors du « Victory Tour« .

- Plus gros bénéfices de l’histoire pour une tournée : Le « Victory Tour » qui a rapporté entre 75 000 000 et 90 000 000 de dollars. (Record aujourd’hui expiré).

- L’album le plus vendu de tout les temps : « Thriller » – 30 millions de copies écoulées.

- L’album le plus vendu de tout les temps aux USA : « Thriller » – 18 millions de copies.

- Le plus gros contrat publicitaire de l’histoire pour un artiste/groupe : LA Gear – 20 millions de dollars pour Michael Jackson.

- La plus grande quantité de singles d’un artiste classés dans le Top 10 single du Billboard Hot 100 Américain d’un seul et même album : 7 singles extraits de « Thriller » – « The Girl Is Mine« , « Billie Jean« , « Beat It« , « Wanna Be Startin’ Somethin’« , « Human Nature« , « P.Y.T« , « Thriller« . Le précédent record était de 4 single extrait de « Off The Wall » de Michael Jackson en 1980.

- La plus longue période passée par un album – qui n’est pas une bande originale – à la première place des charts US Album de l’histoire : « Thriller » (37 semaines). Il a ainsi battu le record de 31 semaines établi par l’album « Calypso » de Harry Belafonte et égalé par l’album « Rumours » de Fleetwood Mac.

1985 :- Le single vendu le plus rapidement de l’histoire : « We Are The World » – 800 000 copies furent vendu dès la première semaine de commercialisation.

- Le single le plus vendu de tout les temps : « We Are The World » – Plus de 6 millions d’exemplaires vendu. (Record expiré)

- Le plus grand acte de charité de tout les temps initié par des artistes: « We Are The World » – 60 millions de dollars rapportés. Le plus grand résultat de l’histoire en tenant compte de l’inflation – Cela équivaut à 90 millions de dollars en 1999.

- La vidéo musicale la plus vendue de l’histoire en Grande Bretagne : « The Making Of Thriller » – 130 000 copies en 1985. (Expiré avec « Moonwalker » en 1989).

- La vidéo musicale la plus vendue de l’histoire : « The Making Of Thriller » – 1 millions copies en 1985. (Expiré avec « Moonwalker » en 1989).

- Le second groupe le plus vendeur de l’histoire : « The Jacksons 5″ – avec 100 millions de disques vendus en 1985. Seulement « The Beatles » ont vendu plus de disques. (Record lui-même expiré).1986 :- Le court métrage le plus chère de l’histoire par minute : « Captain Eo » – 30 millions de dollars pour une durée de 17 minutes.

1987 :- La plus grande quantité de copies pré commandées de l’histoire pour un album : « Bad » – Chiffre indéfini. (Record expiré).

- L’album vendu le plus rapidement de l’histoire en Grande Bretagne : « Bad » – 350,000 copies vendus en 5 jours. (Record expiré avec « Dangerous » en 1991).

- La plus longue vidéo de l’histoire : Le clip « Bad » – 18 minutes. (Record expiré avec la vidéo « Bat out of Hell » de Meat Loaf -28 minutes- en 1996 puis de nouveau expiré avec « Ghosts » -39 minutes- en 1996).- Plus grand nombre de pays où un album est devenu N°1 : 25 pays - « Bad« .

- Plus grande affluence au Dome de Tokyo (Japon): « Bad World Tour » (9-11, 17-19, 24-26 Décembre). Affluence plus de 4 fois supérieure à n’importe quelle autre tournée.

- La plus grande tournée de l’histoire au Japon : « Bad World Tour » – 450 000 spectateurs en 14 concerts.

- Album le plus vendu au monde en 1987 : « Bad » de Michael Jackson.

1988 :- Plus gros bénéfices au Kemper Arena, Kansas City (USA): 700,000 dollars – Pour 2 concerts à guichets fermés (23 et 24 Février) durant le « Bad World Tour« . Le précédent record était détenu par Elvis Presley avec 500,000 dollars.

- Première publicité de l’histoire à être exportée en Union Soviétique (USSR à l’époque) : La pub pour Pepsi de Michael Jackson.

- La publicité la plus regardée de l’histoire : « Chase, » une pub pour Pepsi ad en 4 parties jouée par Michael Jackson dans sa première publicité commercial partitionnée, diffusée durant les Grammy Awards.

- Les droits les plus chers de l’histoire pour publier un livre : 5-15 millions de dollars payée par Doubleday Publishing à Michael Jackson pour le livre autobiographique « The Moonwalk« .

- Premier artiste à avoir 3 albums ayant dépassé les 6 millions d’exemplaires vendu chacun aux USA : avec – « Off The Wall« , « Thriller« , et « Bad« .

- La vidéo musicale vendue la plus rapidement de l’histoire en Grande Bretagne : « Michael Jackson: The Legend Continues… ».

- La plus grosse paye de l’histoire pour un porte parole commercial : $12-15 millions - payés par Pepsi Co. en Mars 1988 à Michael Jackson pour tourner 4 publicités.

- Plus grand nombre de concerts joués au Wembley Stadium de Londres (Grande Bretagne) de l’histoire : 7 – « Bad World Tour » (14-16, 22-23 Juillet). Plus de 504 000 spectateurs.

- La série de concerts ayant eu le plus de succès de l’histoire : Affluence Total : 504,000 – réalisé durant 7 « Bad World Tour » concerts d’affilés au « Wembley Stadium« , Londres (14-16, 22-23 Juillet).

- Plus grosse affluence au Aintree Raceground, Liverpool (Grande Bretagne) de l’histoire : 125,000 personnes – « Bad World Tour » concerts.

- Plus grosse tournée de l’histoire en Grande Bretagne : « Bad World Tour » avec une affluence total de 800,000 personnes rapportant plus de 13 millions de livres.

- Plus grande quantité de classements consécutifs N°1 dans l’histoire au US Billboard Hot 100 Singles charts d’un seul et même album : 5 classements- L’album « Bad » avec : « I Just Can’t Stop Loving You« , « Bad« , « The Way You Make Me Feel« , « Man In The Mirror« , « Dirty Diana« .

- Plus grande quantité de classements consécutifs N°1 dans l’histoire au US Billboard Hot 100 Singles charts par un artiste : 6 par Michael Jackson – « We Are The World« , « I Just Can’t Stop Loving You« , « Bad« , « The Way You Make Me Feel« , « Man In The Mirror« , « Dirty Diana » . (Record expiré).- Premier artiste à avoir 4 singles N°1 aux USA de l’histoire : Extrait de « Bad » – « I Just Can’t Stop Loving You« , « Bad« , « The Way You Make Me Feel« , « Man In The Mirror » Seule la bande original « Saturday Night Fever » avait eu 4 singles #1.

- Plus grande quantité de classements N°1 dans l’histoire au US Black Singles charts extrait d’un seul et même album : 5 L’album « Bad » de Michael Jackson & L’album « Control » de Janet Jackson.- Plus grande quantité de classements N°1 dans l’histoire au US Black Singles charts: 9 – Michael Jackson.

- Plus longue période de l’histoire passée par un album dans le Top 5 des ventes d’albums aux USA, le US Billboard Pop Album charts : « Bad » – 38 semaines. Il bat ainsi le précédent record de 26 semaines des Eagles avec « Hotel California« .

- Artiste le plus payé au monde en 1988 d’après le « Forbes » magazine: 97 millions de dollars gagnés par Michael Jackson.

1989 :- La plus grande tournée par un artiste/groupe de l’histoire : « Bad World Tour » – 4 400 000 spectateurs. Expiré avec le « History World Tour » de Michael Jackson en 1997.

- La plus grosse recette de l’histoire pour une tournée : « Bad World Tour » – 125 millions de dollars. (Record expiré).

- Artiste le plus payé au monde en 1989 d’après le « Forbes » magazine: 125 millions de dollars gagnés par Michael Jackson.

- Le projet de sponsoring le plus cher de l’histoire : « Bad World Tour » par Pepsi Co. – 10 millions de dollars. Expiré avec 12 millions de dollars pour le « Dangerous World Tour » de Michael Jackson en 1993.

- La vidéo musicale la plus vendue de l’histoire : « Moonwalker » – 2 millions de copies.

- La vidéo musicale la plus vendue de l’histoire aux USA : « Moonwalker » – 700 000 copies. A peine 2 semaines après sa sortie « Moonwalker » a battu le record de « The Making Of Thriller » qui était jusqu’alors la vidéo musicale la plus vendu de l’histoire. Ainsi, Michael Jackson détient le N°1 et le N°2 dans cette catégorie.

- Second artiste solo à avoir 3 album consécutifs à dépasser les 100 semaines de présence dans les charts Britanniques : Michael Jackson avec « Off The Wall », « Thriller » et « Bad » Michael et le 5ème artiste (après The Beatles, Simon & Garfunkel, Phil Collins et U2) à atteindre ce but. Dire Straits domine cette catégorie avec 5 albums consécutifs.

- Plus grand nombre de hits extraits d’un seul et même album de l’histoire : 9 – de l’album « Bad« : « I Just Can’t Stop Loving You« , « Bad« , « The Way You Make Me Feel« , « Man In The Mirror« , Dirty Diana« , « Another Part Of Me« , « Smooth Criminal« , « Leave Me Alone« , « Liberian Girl« .- Le deuxième album le plus vendu de tout les temps : « Bad » de Michael Jackson – 20 millions de copies en 1990. Expiré.- L’album le plus vendu par un artiste de l’histoire en Grande Bretagne : « Bad » de Michael Jackson, 3 200 000 en 1989.

1990 :- L’artiste/groupe ayant vendu le plus de disques de la décennie : Michael Jackson avec 100 millions de disques vendu pour Epic en solo durant les années 80. (Sans compter les ventes des disques Motown.)

- Album le plus vendu de la décennie : « Thriller » de Michael Jackson – 41 000 000 d’albums épuisés.

- Deuxième album le plus vendu de la décennie : « Bad » de Michael Jackson – 21 000 000 d’albums épuisés.

- La chanson la plus copiées de la décennie : « Billie Jean » – 44 000 000 de copies. (41 000 000 dans l’album « Thriller » et 3 000 000 de singles).

- La chanson Rock la plus copiées de la décennie : « Beat It » – 43 000 000 de copies. (41 000 000 dans l’album « Thriller » et 2 000 000 de singles).

- Prix le plus élevé payer de l’histoire pour une peinture représentant un être vivant : 2 100 000 dollars payé par Hiromichi Saeki Corp. pour la peinture de Brett-Livingstone Strong nommée « The Book » – Une peinture représentant Michael Jackson.

- La plus grande quantité de #1 durant les années 80 aux USA : 10 – « Rock With You« , « Billie Jean« , « Beat It« , « Say, Say, Say« , « We Are The World« , « I Just Can’t Stop Loving You« , « Bad« , « The Way You Make Me Feel« , « Man In The Mirror« , « Dirty Diana« .1991 :- L’élément d’une tenue le plus chère de l’histoire : Le gant de Michael Jackson – Vendu à 29 000 dollars.

- L’artiste/groupe le plus cher de l’histoire : Michael Jackson, son poids fût estimé à environ 3 000 000 000 de dollars par Sony Corporation Japon durant leur négociation avec MJJ Productions, c’est le prix considéré pour les bénéfices et les risques pour l’enregistrement de 6 albums.

- Le plus gros contrat de l’histoire pour un artiste : 890 000 000 de dollars – entre MJJ Productions/Mijac Music/MJJ Ventures/Optimum Production et Epic Records Group/Sony Music Entertainment/Sony Corporation Japon/Warner Timerlane/Warner Chappell). Il s’agit d’un contrat de 15 ans, 6 albums et films. Michael Jackson a reçu une avance de 18 000 000 de dollars pour les 4 albums à venir et un bonus de 5 000 000 pour chaque album. De plus il reçoit 1 000 000 de dollars par an, devenant le CEO de son propre label, Nation Records.

- L’artiste/groupe le mieux payé de l’histoire : Au minimum 25% des gains de ses ventes lui sont reversés.

- La plus grosse audience de l’histoire pour une vidéo musicale : « Black Or White » de Michael Jackson – Environ 500 000 000 de personnes l’ont vu durant sa première diffusion mondial le 11 Novembre 1991.

- Plus forte hausse d’un single dans le US Billboard Pop Singles charts depuis « Let It Be » de The Beatles : « Black Or White » de Michael Jackson – passé #35 à #3. En 1970 « Let It Be » était passée #2

- Plus courte période à atteindre la première place aux USA au US Pop Singles charts : 3 semaines – « Black Or White« . Le single c’est vendu à 500,00 copies durant cette période. Ce single égala ainsi The Beatles avec « Get It Back » qui avait prit 3 semaines également à devenir #1 en 1969.

- Clip le plus diffusé de l’histoire sur MTV : « Black Or White » de Michael Jackson.

- Album vendu le plus rapidement de l’histoire en Grande Bretagne : « Dangerous » de Michael Jackson – Plus de 200,000 copies vendu en 3 jours. (estimation de Sony Music Entertainment).

- Album vendu le plus rapidement de l’histoire au monde : « Dangerous » – 14 000 000 de copies furent atteintes seulement 37 jours après la sortie de l’album.

- Premier et seul artiste à avoir des #1 au US Billboard charts durant les années 70, 80 et 90 : Michael Jackson.

- Première et seule voix de l’histoire à devenir #1 au US Billboard charts dans 4 décennies : La 7ème (1961-1970), 8ème (1971-1980), 9ème (1981-1990), 10ème (1991-2000) : Michael Jackson.

1992 :- Le single Rock le plus vendu de l’histoire : « Black Or White » de Michael Jackson - 5 000 000 de copies.

- L’équipe de vidéo la plus chère de l’histoire : Celle de « Remember The Time » de Michael Jackson.

- La plus grande scène et les caractéristiques les plus performants lors d’une tournée de l’histoire : Lors du « Dangerous World Tour » de Michael Jackson. Expiré.

- La plus grosse audience de l’histoire pour une chaîne câblée : Le concert du « Dangerous World Tour » à Budapest, environ 250 000 000 de téléspectateurs.

- Le concert payé le plus cher de l’histoire : Le concert du « Dangerous World Tour » à Budapest – HBO a payé 20 000 000 de dollars pour pouvoir le diffuser.

- L’artiste ayant vendu le plus de disques de l’histoire : Michael Jackson avec 300 000 000 de disques vendu en 1992.

- Album le plus vendu au monde en 1992 : « Dangerous » de Michael Jackson

1993 :- La plus grosse audience TV de l’histoire aux USA : « US Super Bowl XXVII » (Janvier 1993) – 133 400 000 de téléspectateurs. Michael Jackson y a performé un show spectaculaire à la mi-temps.

- La plus grosse audience TV de l’histoire pour une interview aux USA : « Michael Jackson talks to… Oprah » - 100 000 000 de téléspectateurs.

- La #4 plus grosse audience TV de l’histoire aux USA : « Michael Jackson talks to… Oprah » – 100 000 000 de téléspectateurs.

- Plus grand nombre de singles extrait d’un seul et même album : Album « Dangerous » de Michael Jackson – 9 singles extrait : « Black Or White« , « Remember The Time« , « In The Closet« , « Who Is It« , « Jam« , « Heal The World« , « Give In To Me« , « Will You Be There« , « Gone Too Soon »

- La plus grande quantité de single vendu durant une campagne de promotion de l’histoire : 17 000 000 de copies des 9 singles de « Dangerous » de Michael Jackson durant sa campagne promotionnelle.

- La plus grosse tournée pour un artiste/groupe de l’histoire au Mexique : « Dangerous World Tour » de Michael Jackson – 5 shows avec plus de 500 000 spectateurs et 12 000 000 de dollars de bénéfices.

- Le deuxième plus grand acte de charité par des artistes de tout les temps : Environ 70 000 000 de dollars de bénéfices pour le « Dangerous World Tour« , Michael Jackson en ayant reversé l’intégralité des bénéfices. Expiré en 1997 avec le projet « Diana Tribute » auquel Michael Jackson a contribué en incluant le titre « Gone Too Soon » à ce BoxSet.

- Le plus gros accord de publication musicale de l’histoire : L’administration de ATV Publishing (La catalogue musical de Michael Jackson) a vendu des parts de marché de MCA Music à EMI Music Publishing pour plus de 200 000 000 de dollars – avec un payement initial de 100 000 000 de dollars. Expiré en 1995 avec l’accord entre ATV (de Michael Jackson) et Sony.

1994 :- L’album solo mâle le plus vendu de la décennie : « Dangerous » de Michael Jackson – 23 000 000 de copies vendu à travers le monde.

- L’album international le plus vendu de la décennie : « Dangerous » de Michael Jackson – 17 000 000 de copies hors USA.

- La plus grosse quantité de disques vendu par un artiste/groupe durant une campagne de promotion : Durant la campagne de promotion de « Dangerous » plus de 57 000 000 de disques : 40 000 000 d’albums et 17 000 000 de singles. Expiré avec la campagne de promotion de « HIStory – Past, Present and Future – Book I » de Michael Jackson achevé en 1997.

1995 :- La campagne de promotion d’un album la plus chère de l’histoire : La campagne de « HIStory – Past, Present and Future – Book I » – Sony a dépensé 40 000 000 de dollars pour la promotion de cet album aux USA, Grande Bretagne, Italie, Australie, Japon, Afrique de Sud et Pays-Bas. Dans cette campagne de promotion rentre en compte notamment, la statue d’une hauteur de 9,1 mètres de l’étoile sur la » Tower Records building » à Hollywood (USA), l’énorme panneau au Times Square, New York City (USA), et une autre statue qui flotté sur le Themse de London (GB) dans un bateau.

- La pochette d’album la plus chère de l’histoire : Celle de « HIStory – Past, Present and Future – Book I » de Michael Jackson – 1 000 000 de dollars.

- La vidéo la plus chère de tout les temps : Le clip « Scream » de Michael et Janet Jackson – environ 7 000 000 de dollars. Expiré en 1996 avec le clip de « Ghosts » de Michael Jackson.

- La chanson étant entré le plus haut de l’histoire au US Billboard Hot 100 Singles Charts:

  1. 5 – « Scream« . Michael Jackson a battu ainsi un record vieu de 25 ans détenu par The Beatles, leur single « Let It Be » était entré #6 en 1970. Expiré quelques semaines plus tard par un single de Michael Jackson lui même, « You Are Not Alone » qui a débuté #1.

- Le double-album vendu le plus rapidement de l’histoire : « HIStory – Past, Present and Future – Book I » de Michael Jackson – 7 500 000 copies en 37 jours.

- La meilleur entrée de l’histoire au US Billboard Hot 100 Singles de l’histoire : « You Are Not Alone » de Michael Jackson – #1.

- Plus longue période de l’histoire entre le premier et le dernier #1 aux USA dans la carrière d’un artiste solo : 22 ans et 11 mois – Michael Jackson a eu son premier #1 hit en solo en Octobre 1972 avec « Ben » et son dernier #1 est « You Are Not Alone » en Septembre 1995. Avant son premier

  1. 1 solo, Michael Jackson avait déjà eu 4 #1 hits en tant que leader des Jackson 5. Le premier #1 du groupe était « I Want You Back » en 1970 – Ce qui nous ramène à une période incroyable de 25 années.

- Le plus gros accord de publication musicale de l’histoire : Fusion entre le ATV Publishing de Michael Jackson et Sony Publishing en Sony/ATV Publishing avec un coût s’élevant à 1 000 000 000 de dollars. Michael Jackson avait payé 110 000 000 pour cette transaction.

- Les plus gros gains enregistrés par un artiste en 1 an de l’histoire : Plus de 120 000 000 de dollars gagné sur les seules ventes de ses disques.

- La plus grande quantité d’albums vendu en une année par un artiste/groupe de l’histoire : 30 000 000 – Michael Jackson.

1996 :- La plus grosse audience de l’histoire pour une cérémonie d’Awards en Grande Bretagne : 16 000 000 de téléspectateurs – « Brit Awards« . Michael Jackson était présent pour performer ses titres.

- Le double album le plus vendu de l’histoire : « HIStory – Past, Present and Future – Book I » de Michael Jackson, 11 000 000 de copies vendues début 1996.

- Le double album le plus vendu de l’histoire en Grande Bretagne : « HIStory – Past, Present and Future – Book I » de Michael Jackson, 1 100 000 de copies vendues début 1996.

- La vidéo la plus chère de tout les temps : « Ghosts » – Chiffres indéterminé.

- La plus longue vidéo de l’histoire : Le clip « Ghosts » de Michael Jackson – durée de 39 minutes.

- Le plus grand nombre de World Music Awards reçu par un artiste/groupe en un an : 5 categories – « Best Selling Record of All Time » (Thriller), « Best Selling Male Artist of 1995« , « Best Selling American Artist« , « Best Selling R&B Artist« , and « Best Selling Artist ever« .- La plus grande scène et les caractéristiques les plus performants lors d’une tournée de l’histoire : Lors du « History World Tour » de Michael Jackson. Partiellement Expiré.- L’équipe d’une tournée la plus chère de l’histoire : Celle du « HIStory World Tour » de Michael Jackson – Chiffre indéterminé.

1997 :- L’artiste le plus « international » de l’histoire : Michael Jackson avec plus de 100 000 000 d’albums vendus hors USA – Le premier et le seul à l’avoir à l’avoir réalisé.

- Record d’affluence au Wembley Stadium: 1 000 000 de personnes pour 15 shows de Michael Jackson de 1988 à 1997.

- La plus grosse tournée de l’histoire par un artiste/groupe en Allemagne : « HIStory World Tour » de Michael Jackson, affluence – 650 000 spectateurs. Germany.

- La plus grosse tournée par un artiste/groupe de l’histoire : « HIStory World Tour » de Michael Jackson, affluence – 4 500 000 spectateurs. Expiré.

- L’album de remix le plus vendu de l’histoire en Grande Bretagne : « Blood On The Dance Floor/HIStory In The Mix » de Michael Jackson, plus de 500 000 copies.

- Le deuxième plus grand acte de charité par des artistes de tout les temps : « Diana Tribute » double album » – 84 000 000 de dollars rapportés. Michael Jackson a contribué avec sa chanson « Gone Too Soon » inclue dans ce double album.

1998 :- L’album de remix le plus vendu de l’histoire : « Blood On The Dance Floor/HIStory In The Mix » de Michael Jackson, 4 600 000 exemplaires.

- La plus grosse quantité de disques vendu par un artiste/groupe durant une campagne de promotion : « HIStory – Past, Present and Future – Book I » a rapporté plus de 65 000 000 de disques : 54 000 000 d’albums et 11 000 000 de singles . - Le plus gros projet de l’industrie musicale de l’histoire : « HIStory – Past, Present and Future – Book I » de Michael Jackson a rapporté environ 1 100 000 000 de dollars à l’industrie musicale.

- Le plus gros projet de l’industrie musicale par un artiste/groupe de l’histoire : Michael Jackson – Plus de 5 000 000 000 de dollars de bénéfices durant sa carrière.

- Le plus gros investissement de l’histoire pour un contrat d’un artiste/groupe : 1 500 000 000 de dollars pour 50% de la Jackson-Barden Enterprises à travers le monde.

- Être le plus honoré de l’histoire : Michael Jackson – 24 honneurs officiels d’activités pour un total de 28.

1999 :- Le prix le plus élevé payé aux enchères pour un awards de l’histoire : 1,542,500 dollars – payé par Michael Jackson pour le « best picture Oscar » pour « Gone With The Wind« .

Le précédent record datait de 1996, il était de 607,500 pour un Oscar gagné par Clark Gable pour le film ‘It Happened One Night’.

- Le plus gros succès pour un single diffusé en ligne : 10 000 000. »Michael Jackson and Friends » un concert de charité à Munich. Expiré.

- Plus grand nombre d’organisations caritatives soutenu par un chanteur : 39 – Michael Jackson supporte 39 organisations caritatives, soit par des dons soit en participant à des actions anonyme. Parmi ces organisations on remarque : AIDS Project L.A., American Cancer Society, BMI Foundation, Inc,.Childhelp USA, United Negro College Fund (UNCF), YMCA – 28th Street/Crenshaw, The Sickle Cell Research Foundation et Volunteers of America.2000 :-

Record du monde de l’homme qui a le plus de records du monde listé par le Guinness Book de records du monde : Michael Jackson avec 10 – Guinness Book de records du monde 2000/Millenium Edition.

- L’album le plus vendu internationalement (hors USA) de la décennie 90 : « Dangerous » de Michael Jackson – 20 000 000 d’exemplaires hors USA.

- Le deuxième album le plus vendu internationalement (hors USA) de l’histoire : « Dangerous » de Michael Jackson- 20 000 000 d’exemplaires hors USA., après « Thriller » de Michael Jackson et ses 27 000 000 d’exemplaires vendu hors USA.

- L’artiste/groupe ayant vendu le plus de disques internationalement de la décennie 90 : Michael Jackson – plus de 70 000 000 d’albums vendus hors USA durant la décénnie.

- L’artiste/groupe ayant vendu le plus de disques de la décennie 90 : Michael Jackson – 123 000 000 de disques, incluant 95 000 000 d’albums.

- L’album solo mâle le plus vendu de la décennie 90 : « Dangerous » de Michael Jackson – 26 000 000 d’exemplaires vendu à travers le monde avec des envois d’environ 30 000 000 d’albums à travers le monde.

- La chanson Rock la plus vendu de la décennie 90 : « Black Or White » de Michael Jackson – 5 000 000 de copies dans le monde.

- La chanson la plus copiées de la décennie 90 : « Black Or White » de Michael Jackson – 53 000 000 de copies dans le monde. (30 000 000 avec l’album « Dangerous« , 18 000 000 avec « HIStory – Past, Present and Future – Book I » et 5 000 000 de singles.)

- La chanson Rock la plus copiées de la décennie 90 : « Black Or White » – 53 000 000 de copies à travers le monde.

- La deuxième chanson Rock la plus copiées de l’histoire : « Black Or White » – 53 000 000 de copies à travers le monde, la première étant « Beat It » – 76 000 000 de copies (56 000 000 avec « Thriller« , 18 000 000 avec « HIStory – Past, Present and Future – Book I » et environ 2 millions singles).

- Le troisième album solo mâle le plus vendu de la décennie 90 : « HIStory – Past, Present and Future – Book I » de Michael Jackson – 15 000 000 copies dans le monde (18 000 000 avec les envois).

- Le double album le plus vendu de la décennie 90 : « HIStory – Past, Present and Future – Book I » de Michael Jackson – 15 000 000 copies dans le monde (18 000 000 avec les envois).

- L’être le plus philanthrope de l’histoire parmi les performers/artistes/groupes/sportifs : Plus de 200 000 000 de dons de ses seuls projets solo, les collaborations telles « Diana Tribute » n’étant pas incluses.

- La plus grande quantité de records local et global concernant une personne de l’histoire : Michael Jackson détient environ 80 records du monde absolus actuellement et plusieurs centaines de records locaux.

- L’homme le plus photographié de tout les temps : Michael Jackson pour le nombre de photos faite et copiées de lui depuis les années 60.

- L’homme le plus connu de tout le temps : Michael Jackson.

- La personne/artiste/groupe/célébrité la plus awardisé de l’histoire : Michael Jackson avec plus de 300 awards personnel, sans inclure les certifications Gold, Platinum et Diamand.

- L’artiste ayant le plus vendu de l’histoire : Michael Jackson – Plus de 380 millions de disques vendus sous sa propre voix et son propre nom. (et 800 millions de cassettes et Vinyl)

- Le performer le plus populaire de l’histoire : Michael Jackson – Plus de 17 millions de personnes ont assisté à ses concerts.

vendredi 1 juin 2012

1er Juin, année paire - Rien que de l'eau, de l'eau de pluie, de l'eau de là-haut

Dis, tu veux (re)(re)jouer avec moi ?

Pour faire court, comme en 2010, comme en 2008 : un mois sans alcool.

en 2010, en 2008

Cette année, pour que ce soit vraiment drôle, pas de soda non plus.

Bref, si tu veux jouer, tu mets un commentaire en dessous et tu viens refaire un point le 1er juillet. (peut aussi se faire par mail : vicnent chez gmail, ou sur twitter: @vicnent)

Note : pour vous donner une idée du démarrage du challenge de cette année, demain, samedi, je suis à Troyes pour un WE à faire la teuf pour les 40 ans d'un gars que je connais depuis 25 ans.''

mardi 6 mars 2012

100 choses à faire à Paris

Je suis assez fan des listes de course à la con. Donc, quand le Figaro a proposé celle ci, je me suis dit que ça devrait le faire.

Partez du principe que les lignes en gras, c'est ce qui est fait... (35/100 + quelques commentaires... et 7/8 pour les grands classiques.)

Quand la faim justifie les moyens

1. Avoir dîné au Tokyo Eat (XVIe) sans avoir poussé la porte du Palais de Tokyo

2. Avoir pris un petit déjeuner sur la terrasse du Café Marly (Ier), un Costes parmi tant d'autres

3. S'être assis autour d'une table à l'Astrance (XVIe)

4. Avoir organisé un pot sans départ au Train Bleu, gare de Lyon (XIIe)

5. Avoir dîné chez Lipp (VIe), au rez-de-chaussée et côté rue, de préférence près d'une tête connue

6. Avoir mangé une soupe à l'oignon aux Halles (Ier)

7. Avoir acheté une glace en cornet chez Bertillon, la maison mère (IVe)

8. S'être délecté du Paris-Brest de Philippe Conticini à la Pâtisserie des Rêves de la rue du Bac (VIIe)

9. S'être fait plaisir en remplissant son panier à la Grande Épicerie du Bon Marché (VIIe)

10. Avoir craqué pour le macaron au caramel au beurre salé de Ladurée (VIIIe)

11. Avoir pris un thé à la menthe à la Mosquée de Paris (Ve) (la première fois, j'avais demandé une ... bière...)

12. Avoir déjeuné tamoul chez Pooja (Xe)

13. Avoir dévoré une côte de bœuf à deux à 6 heures du matin chez Denise, à La Tour de Montlhéry (Ier)

14. S'être cru à New York en dégustant un club sandwich au Harry's Bar (IIe)

15. Avoir commandé un plateau de fromages chez Marie-Anne Cantin (VIIe)

16. S'être ruiné un dimanche matin au marché bio du boulevard Raspail (VIIe)

17. Avoir déjeuné d'un bento chez Kunitoraya 2 (Ier)

18. Avoir trinqué avec les vignerons lors de la Fête des vendanges de Montmartre, début octobre

19. Avoir mangé un fallafel un dimanche chez l' As du Fallafel, rue des Rosiers (IVe )

20. Avoir dépensé 80 euros à deux pour un poulet rôti-pommes allumettes chez l'Ami Louis (IIIe)

21. Avoir trouvé le filon pour aller acheter ses fleurs à Rungis et y manger des huîtres

22. Avoir acheté son thé préféré chez Mariage Frères

23. Avoir pique-niqué sur le pont des Arts

24. Avoir mordu dans un sandwich libanais avenue George-V pour se croire à Beyrouth

25. Avoir fait une pause au New Nioullaville (XIe) pour se remettre du Nouvel An chinois

26. Avoir pris un café au Flore

27. S'être assis devant un petit-déj « plateau » à la Coupole, en habitué, sur les banquettes rouges (surtout pas en terrasse)

28. N'avoir juré que par la tête de veau d'Apicius (VIIIe)

Quand notre cœur fait « boum »

29. S'être embrassé quai de la Tournelle

30. Avoir commandé un cocktail au bar Hemingway du Ritz aux couleurs des yeux de son invitée (… avant que le palace ne ferme pour travaux) (pour fêter l'arrivée dans la famille de Ertonn, avec l'ami Gonzague)

31. Avoir loué une chambre d'amour à l'hôtel Chopin du passage Jouffroy (IXe)

32. Avoir gravé son nom et celui de son amour dans le mur des catacombes

33. Avoir joué la carte du doublé gagnant « champagne + plaid » sur le pont d'un Bateau-Mouche pour profiter des lumières sur la ville

34. S'être donné rendez-vous au moins une fois sur le parvis de Notre-Dame, à la fontaine Saint-Michel ou sur les marches de l'Opéra Garnier (les 3 !)

35. Avoir pris un verre face au soleil couchant au Bourbon, derrière l'Assemblée nationale

Quand on n'a pas encore fait le tour

36. S'être promené au Père Lachaise en passant devant les tombes de Jim Morrison et d'Oscar Wilde

37. Avoir fait une descente dans les égouts et respiré l'odeur

38. Avoir fait son jogging dans les Tuileries au lever du soleil

39. Avoir tourné autour de la place des Vosges en essayant de repérer l'appartement de Jack Lang, celui de Maître Binoche, celui de DSK

40. Être allé jusqu'à Aubervilliers dans le camping de Bartabas

Randonnée en roller à Paris (Matthieu Colin/Fedephoto)

41. S'être inscrit à l'une des randos en rollers dans Paris

42. Avoir flâné dans la ville lors d'une Nuit blanche

43. Avoir acheté un abonnement Vélib'

44. Avoir emprunté l'escalator de Beaubourg

45. Être allé admirer les vitrines de Noël des grands magasins (j'aurais pas mis "admiré"...)

46. Avoir cherché le Café des Deux Moulins rue Lepic, en pensant à Amélie Poulain (et avoir une maitresse rue Lepic...)

47. S'être perdu dans les sous-sols de Châtelet-les Halles (à chaque fois que je prends le métro / RER)

48. Avoir arpenté la rue Saint-Honoré sans dépenser un centime

49. S'être prise pour Shirley McLaine dans Irma la Douce (Billy Wilder) en empruntant la rue Casanova (Ier )

50. Avoir manqué son changement à Michel-Ange-Molitor et refait un tour pour rien sur la ligne 10 du métro

51. Avoir assisté à un défilé du 14 Juillet sur les Champs-Élysées

52. Avoir mis un petit voilier à flot dans le grand bassin du Luxembourg ou des Tuileries

53. Être allé voir les vieux crocos porte Dorée

54. Avoir achevé la lecture d'un roman sur l'une des chaises vertes (et introuvables) du Luxembourg

Quand vient la nuit

55. Avoir pris son billet pour une nuit Almodovar ou Lynch au cinéma Champollion (Ve) ou pour un cycle Star Wars au Grand Rex (IIe) - En fait, c'était la nuit des publivores et la nuit casimir... :-)

56. Avoir insulté les taxis, qui passaient tous occupés

57. Être allé(e) danser au Bal des pompiers, un soir du 14 Juillet

58. Avoir attendu que la tour Eiffel clignote, depuis le restaurant du Théâtre de Chaillot, à l'entracte

59. Avoir pris l'apéro sur le canal Saint-Martin, entre deux parties de pétanque

60. Avoir ondulé au son d'un DJ's set au Batofar (les vodka caramel m'ont tueR)

61. Avoir dansé dans les salons classés de Maxim's le vendredi soir pour les soirées Belle Époque

62. Avoir parié, un soir d'hiver, sur une course de trot à Vincennes (Prix de Diane de mémoire ou est-ce celui d'Amérique ?)

63. S'être vu refuser l'entrée de chez Castel

64. Être rentré à pied au petit matin, faute de bus et de métro (à chaque nouvel an.)

65. Avoir attendu le lever de soleil depuis les marches du Sacré-Cœur

Quand l'art a la manière

66. Être allé au Collège de France assister à un cours

67. Être là un soir de vernissage à la galerie Kamel Mennour (VIe) pour voir l'artiste (Claude Levêque, Daniel Buren)

68. Avoir vu un opéra à Bastille (Casse Noisette à 250 euros, c'est plus fort que moi, je ne peux pas)

69. Être allé au Louvre, ne serait-ce que pour sourire à la Joconde et s'attarder dans la salle des Rubens

70. Avoir vu Podalydès jouer à la Comédie-Française

71. Avoir flâné dans les rayons de La Hune (nouvelle adresse) ou de l'Écume des Pages (VIe)

72. Avoir admiré la Nuit étoilée de Van Gogh à Orsay

73. Être entré dans l'atelier de Delacroix place de Furstenberg

74. Avoir tenté d'entrer dans le château des Brouillards sur la butte Montmartre

75. Avoir vu la Porte de l'enfer dans le parc du musée Rodin

76. Avoir compris Austerlitz aux Invalides

77. Être entré dans le métro par la bouche de Guimard porte Dauphine ou celle d'Othoniel place du Palais-Royal

78. S'être promené entre girafes et éléphants dans la Galerie de l'évolution

79. Avoir vu une comédie musicale au Théâtre du Châtelet

80. Avoir vu jouer la Philharmonie de Vienne ou de Berlin au TCE

81. Être entré dans les coffres de la Banque de France lors des Journées du patrimoine

82. Avoir emmené sa progéniture au plus vieux théâtre de Guignol de Paris, rond-point des Champs-Élysées

Quand rien ne va plus

83. S'être octroyé un shopping dominical rue des Francs-Bourgeois (IVe)

84. Avoir acheté des vinyles chez Crocodisc (Ve)

85. Avoir poussé les portes de l'Herboristerie du Palais-Royal (Ier) et posé plein de questions

86. Avoir obtenu son patron de chemise chez Charvet (Ier), haut lieu du sur-mesure

87. Être ressorti de chez Colette (Ier) avec plein d'objets inutiles

88. Avoir eu envie d'acheter un chiot, là tout de suite, dans une animalerie du quai de la Mégisserie (Ier)

89. Avoir assisté à une messe orthodoxe rue Daru (VIIIe)

90. Avoir enchéri (mais pas trop) dans une salle des ventes à Drouot

91. Avoir pris du temps pour soi dans un spa de palace (Plaza Athénée ou Meurice)

Quand les curiosités l'emportent

92. Avoir dépensé 90 centimes d'euro pour un œuf mayo au Voltaire (VIIe)

93. Avoir essayé de marcher sur le trottoir de l'Élysée et s'être fait rabrouer par le service d'ordre

94. Être tombé sur un chauffeur de taxi sympathique

95. Avoir pris un verre à l'étage du Café Germain et vu dépasser le buste jaune de Sophie, la sculpture de Xavier Veilhan

96. Avoir assisté au défilé du ballet de l'Opéra de Paris et préparé sa révérence

97. S'être pris pour une statue sur les colonnes de Buren

98. Avoir fait l'expérience des cheveux qui se dressent sur la tête dans la salle électrostatique du Palais de la découverte

99. Avoir essayé des guitares dans les boutiques de la rue de Douai (IXe)

100. Avoir passé un mois d'août à Paris (rare, mais alors le putain de Bonheur....)

Et toujours les grands classiques…

- Être monté en haut de la Tour Eiffel (et l'avoir descendue à pied)

-Avoir passé un dimanche aux Puces (St Ouen !)

-Avoir rejoint Montmartre en funiculaire

-Avoir pris son billet pour la grande roue

-Avoir fait un tour en Bateaux-Mouches

-Avoir fait, comme un touriste, le circuit de l'Open Tour (bus à impériale jaune)

- S'être moqué des caricaturistes place du Tertre (XVIIIe)

- Avoir tourné en rond avant de trouver une place de parking


de 1 jusque 20, c'est Moi !

CKwaDonk ??

Last.Photo.En.Ligne


Twits again

    wtf ?

    Avertissements d'usage, parce que vous le valez bien. Je, Vicnent, suis propriétaire et Auteur de ce Blog. En tant que propriétaire des lieux, je m'autorise à y mettre ce que je veux, mensonges éhontés ou par omission si je veux. En tant qu'Auteur, sachez que les droits d'auteur s'appliquent à toute oeuvre de l'esprit, quels qu'en soient le genre, la forme d'expression, le mérite ou la destination. Tout lecteur de ce blog doit en respecter les droits de propriété intellectuelle. Il doit notamment veiller à ne pas reproduire et diffuser les articles et contributions publiées sur ce blog sur d'autres blogs, forums ou d'autres supports sans mon accord. Tout lecteur peut néanmoins reproduire le contenu de ce blog à des fins de consultations privées ou reproduire et diffuser de courts extraits d'un article ou d'un message, à des fins d'information ou de recherches, en citant Blog de Vicnent (.|) comme Auteur de l'article ou du message. Une fonction spéciale permet même de faire des trackback vers chaque article. Vous allez rire, mais la fonction Trackback porte le nom Trackback. Déni de responsabilité : Les articles de ce blog résultent en général ou en particulier de la compilation d'informations en provenance de plusieurs sources et/ou d'expériences personnelles. Dans la mesure du possible, ils tentent de compiler une documentation exhaustive ou non dont les sources sont citées dans la mesure du possible ou non. Toute personne mettant en application ces renseignements le fait à ses propres risques. Je, Vicnent, n'assume aucune responsabilité des dommages susceptibles de résulter de l'usage de ces renseignements. En particulier toute décision concernant un traitement médical devrait toujours se prendre en consultation avec un professionnel de la santé qualifié, diplomé et compétent. Vous devriez également arrêter de fumer, passer votre permis moto, faire de parachutisme et ne jamais arrêtez de vous cultiver sinon, vous deviendrez xénophobe. Que vous ayez 18 ans ou plus m'est totalement égal, vous pouvez de toute façon sortir et/ou arrêter la lecture de ce blog quand bon vous semble. Votre avis reste de toute façon votre avis et quand parfois, je vois ce que je vois et j'entends ce que j'entends, je me dis que j'ai raison de penser ce que je pense. En dernier recours, vous pouvez aussi aller vous faire foutre. Bonnes lectures.

    Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

    topTen3

    Ici !

    Calendrier

    « septembre 2013
    lunmarmerjeuvensamdim
    1
    2345678
    9101112131415
    16171819202122
    23242526272829
    30