Vicnent (.|)

jeudi 6 janvier 2011

Arrêter de fumer, c'est facile.

Un jour, j'ai commencé à fumer. Ce devait être avec Jérôme, un soir de fête de la musique en 1990. Celui ci venait de se prendre un rateau et moi, je ne souhaitais pas laisser mon meilleur Ami en reste. Alors, bien que faisant du sport à outrance(1), je me suis mis à acheter des Silk Cut. C'est la couleur des sciences, ça tombait bien. Puis nous sous sommes partis en vacances ensemble. C'était bien. Presque célibataires (2) ou pas, un corps, des filles, la mer et le soleil qui colorait nos corps. L'insouciance fut la règle.

Puis je suis allé à la fac. J'ai commencé à trouver les Silk Cut légères, alors, j'ai commencé à fumer des Lucky Strike. Cela a dû duré 1 an. Peu de gens fumait des Lucky Strike. Alors, j'ai commencé à fumer des Camel. Les Camel c'était bien. Et puis, il y avait tous ces trucs qu'on pouvait faire dire au paquet : pour draguer les filles, c'était bien. Puis je me suis mis à fumer tout ce qui se fumait. A une époque, j'avais même une sacrée belle collection de paquets différents. Vides évidemment.

Au bout de quelques années, je me suis bien rendu compte que la teneur en nicotine et goudron avait baissé. Je crois bien que ce devait être la loi qui avait imposé ces teneurs max. Et comme je voyais beaucoup de gens fumer des Marlboro, je me suis dit que moi aussi, je pourrais devenir un cow boy en fumant ces clops. Et je suis devenu un cow boy. La classe, quoi !

j'ai fait 5 arrêts de cigarettes plus ou moins volontaires.

Le premier fut vers 1994, lorsque j'ai fait une appendicite aigüe, opérée à peine quelques heures après avoir été découverte. Forcément, on fume moins dans ces cas là. La deuxième fois, en 1996, ce fut avec des patchs. Autant pisser dans un violon. La troisième fois, en 1999, avec une tentative d'arrêt essayée avec l'acupuncture. J'ai fait trois séances espacées d'une semaine puis j'ai dit au gars qui me plantait que comme je ne voyais rien venir, on allait arrêter ses séances. La semaine suivante, cependant, je n'avais plus du tout envie de fumer. J'ai même dû me forcer pour continuer à fumer. La quatrième fois, c'était un pari. Ma chef se bouffait pas mal les peaux des ongles, et un soir, lui faisant remarquer, elle me demanda si elle, elle me demandait d'arrêter de fumer. Ce à quoi j'ai répondu non mais que j'étais joueur. J'ai gagné en arrêtant 43 jours. La dernière fois, c'est en lisant ce fameux bouquin(3). Vers 2005. Je n'y croyais pas, mais je me suis dit qu'essayer d'arrêter de fumer en lisant un bouquin qui vaut en gros le prix d'un paquet, ça ne mange pas de pain. J'ai donc commencé à le lire, un soir, en me mettant au lit. J'ai lu environ 40 pages. Puis je me suis endormi. Quelques jours après, alors que je n'avais rien lu de plus, impossible de fumer une cigarette. Ce livre m'avait littéralement lavé le cerveau. J'en ai eu peur et de fait, je ne l'ai pas terminé. Je l'ai finalement lu d'une traite vers 2007. Mais rien, nada, quechi, zob : aucun effet.

Les morts à cause de la cigarette, rien qu'en France, en 2010, ça doit être 70 000. C'est l'ordre de grandeur que j'ai en tête. Pour 55 milliards de cigarettes vendues. Chaque seconde, en France, 2300 cigarettes sont en train d'être allumées... Chaque seconde... Et chaque seconde, des volutes bleues sont recrachées. 500 000. Ces données, comme n'importe quel fumeur, je n'en ai eu jamais rien à foutre. D'une part parce que étant un cerveau bien lavé, ça ne m'atteignait pas et, d'autre part, parce que à mon échelle, comme tout un chacun, personne ne sait manipuler les grands nombres, et encore moins dans des unités peu courantes : 500 000 secondes par exemple, ça fait combien de semaine ? (Si vous mettez plus de temps à répondre que si je vous avais demandé combien de deterrain de foot on met dans 100m, vous perdez)

J'ai entendu parler de ces histoires de gens qui arrêtent sur un coup de tête, presque dans un geste dont l'instantanéité devient belle. Entre la petite fille qui dit à son père qu'il pue et l'autre qui apprend qu'un proche est malheureusement atteint d'un cancer, il y a encore de la place pour ces contes auxquels je n'ai jamais cru. J'étais surtout sûr que ces gens me racontaient la beauté du geste rempli de toute la fierté à laquelle ils pouvaient justement postuler en arrêtant de fumer. Mais au fond de moi, j'étais d'abord convaincu qu'ils avaient dû en chier comme ce n'est pas permis.

J'ai toujours considéré que dans un geste de pure faiblesse stupide, j'ai commencé à fumer tandis que s'installait insidieusement, à l'aide des centaines de produits que la cigarette contient, une forme de lavage de cerveau, un peu comme le fait parfaitement bien la culture des religions. (Si si, lisez par exemple l'introduction de la wikipédia sur la Théïère de Russel (4))

Cependant, comme je crois à certaines formes de volonté et de pugnacité pour peu qu'on ait pris soin de se concentrer sur un objectif précis, je me suis préparé à arrêter de fumer début 2010. C'était il y a un peu plus d'un an.

J'ai donc laissé passer les fêtes de fin 2009. Puis est arrivé le 6 janvier 2010. Il y a un an jour pour jour. Au petit matin, j'étais content d'affronter ce challenge. Au fur et à mesure que le temps défilait, je terminais de me charger de cette gniak nécessaire à soulever les montagnes. Vers 15h, j'ai même décidé de mettre une clop de côté et de faire un petit cérémonial d'Adieu. Et puis, vers 19h, j'ai fumé une cigarette tandis que je téléphonais à une copine qui n'avait pas trop le moral. Vers 22h, alors que préparais mon cérémonial, je me suis rendu compte avec une certaine horreur que j'avais en fait fumé ma dernière cigarette avec mon amie au téléphone. Frustration énorme. J'avoue avoir hésité en me demandant s'il fallait ressortir la moto et aller chercher des cigarettes à Nation (Paris). Quitte à refaire une tentative plus tard. Et j'ai tenté. Je me suis couché sur cette frustration : "On verra bien demain". Tout en me préparant à en chier. Mais je n'avais pas peur. J'avais décidé de prendre ce lavage de cerveau à bras le corps.

Et puis au petit matin, alors que je m'attendais à trembler du manque de nicotine (5) ou à devenir irascible, n'hésitant pas à casser la gueule à la première personne me demandant l'heure poliment, il n'en fut rien. Le sentiment que j'ai ressenti ce matin là était ni plus ni moins que celui de la liberté : j'étais enfin libre de fumer si je le voulais ou non. Une espèce de grand calme sans attente de la tempête. Ce fut assez fantastique.

Aussi, ne me demandez pas comment j'ai fait. Je l'ai fait, et je serais bien incapable de vous dire comment. Tout ce que je peux vous dire, c'est que, a) il y a un peu plus d'un an, vers septembre (2009), j'en ai eu ras le bol de fumer, même si j'appréciais chaque cigarette ou presque. b) vers octobre (2009), je me suis imposé une échéance, à court terme, avec une date. Cette date, c'était le 6 janvier 2010. c) pendant 3 mois, je n'ai eu de cesse de me persuader qu'à partir du 6 janvier 2010, je ne fumerai plus. A en devenir totalement convaincu.

Et ça a marché. Pas de période de folie, rien, nada, etc. Du jour au lendemain, plus de cigarette dans ma vie. Aujourd'hui, nous sommes le 6 janvier 2011, 1 an sans cigarette.

Bref, j'ai fumé 7139 jours (6) soit 19 ans, 6 mois et 15 jours. Il était donc temps que je m'arrête. Mais désormais, je ne compterai plus non plus. Je n'ai pas l'intention de donner à la clop la place qu'elle n'a pas dans ma vie. Il n'est pas question de considérer qu'il y a eu une vie avant, pendant et après la clop. Un jour j'ai fumé, et un jour j'ai arrêté. Dans cet ordre. Le reste, importe peu.


(1) Outrance signifie beaucoup, avec le sous entendu "trop". Ce n'est pas une ville. Idem lorsqu'on dit qu'il faut boire avec modération. Modération n'est pas quelqu'un avec qui l'on boit.

(2) Je crois. Encore que, à la réflexion, je crois qu'à l'époque, je sortais avec Virginie, la cousine de Jérôme, qui en fait m'a trompé avec un Hollandais. Donc en fait, c'est Jérôme qui enfilait les filles pendant que j'enfilais des perles. (Hors de la tente en plus). Depuis, je braconne cette race.

(3) "La Méthode simple pour en finir avec la cigarette" de Allen Carr

(4) Quand je pense que les religions chrétienne ou musulmane reposent sur des mythes aussi stupides que l'invention d'une entité sacrée qui tantôt envoi son propre fils (mais en fait c'est lui même) pour le faire marcher sur l'eau ou via des anges qui s'adressent à un chef d'une bande de vendeurs de chameaux qui sans effort, vous retient sans coup férir l'équivalent d'un bouquin de 300 pages, ça vous donne pas envie de rire ? - Fin de mon aparté antithéïste - Merci, ça fait du bien.

(5) Il me semble que la demie vie de la nicotine doit être de l'ordre de l'heure. C'est pour cette raison qu'un paquet de cigarettes en contient 20.

(6) 7139 vaut 11 porté au carré multiplié par 59.


de 1 jusque 20, c'est Moi !

CKwaDonk ??

Last.Photo.En.Ligne


Twits again

    wtf ?

    Avertissements d'usage, parce que vous le valez bien. Je, Vicnent, suis propriétaire et Auteur de ce Blog. En tant que propriétaire des lieux, je m'autorise à y mettre ce que je veux, mensonges éhontés ou par omission si je veux. En tant qu'Auteur, sachez que les droits d'auteur s'appliquent à toute oeuvre de l'esprit, quels qu'en soient le genre, la forme d'expression, le mérite ou la destination. Tout lecteur de ce blog doit en respecter les droits de propriété intellectuelle. Il doit notamment veiller à ne pas reproduire et diffuser les articles et contributions publiées sur ce blog sur d'autres blogs, forums ou d'autres supports sans mon accord. Tout lecteur peut néanmoins reproduire le contenu de ce blog à des fins de consultations privées ou reproduire et diffuser de courts extraits d'un article ou d'un message, à des fins d'information ou de recherches, en citant Blog de Vicnent (.|) comme Auteur de l'article ou du message. Une fonction spéciale permet même de faire des trackback vers chaque article. Vous allez rire, mais la fonction Trackback porte le nom Trackback. Déni de responsabilité : Les articles de ce blog résultent en général ou en particulier de la compilation d'informations en provenance de plusieurs sources et/ou d'expériences personnelles. Dans la mesure du possible, ils tentent de compiler une documentation exhaustive ou non dont les sources sont citées dans la mesure du possible ou non. Toute personne mettant en application ces renseignements le fait à ses propres risques. Je, Vicnent, n'assume aucune responsabilité des dommages susceptibles de résulter de l'usage de ces renseignements. En particulier toute décision concernant un traitement médical devrait toujours se prendre en consultation avec un professionnel de la santé qualifié, diplomé et compétent. Vous devriez également arrêter de fumer, passer votre permis moto, faire de parachutisme et ne jamais arrêtez de vous cultiver sinon, vous deviendrez xénophobe. Que vous ayez 18 ans ou plus m'est totalement égal, vous pouvez de toute façon sortir et/ou arrêter la lecture de ce blog quand bon vous semble. Votre avis reste de toute façon votre avis et quand parfois, je vois ce que je vois et j'entends ce que j'entends, je me dis que j'ai raison de penser ce que je pense. En dernier recours, vous pouvez aussi aller vous faire foutre. Bonnes lectures.

    Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

    topTen3

    Ici !

    Calendrier

    « janvier 2011 »
    lunmarmerjeuvensamdim
    12
    3456789
    10111213141516
    17181920212223
    24252627282930
    31